L’authenticité selon Claude Aïello, le céramiste d’objets d’art

Claude Aïello

“ On se doit d’être authentique aujourd’hui car le métier a changé ; la relation client aussi. Avant, on devenait potier dans la pure tradition avec la production de petites séries dans le culinaire et l’utilitaire : des tasses à café, des marmites, des verres d’orangeade… C’était un vrai savoir-faire et cela répondait aussi à une demande, avec les cadeaux notamment pour toutes les occasions : le repas chez la grand-mère, le mariage d’une voisine, les étrennes de la concierge. Aujourd’hui, tous les clients sans exception, veulent une pièce personnalisée, adaptée à leurs besoins et leurs goûts. Ils sont aussi devenus très exigeants, étant prêt à payer le prix pour une pièce qui leur plaît, et c’est d’ailleurs souvent un achat plaisir pour soi-même ou pour offrir. On est donc dans le sur-mesure et la co-création de pièces uniques, ou du moins en petites séries. La relation est devenue par conséquent plus artistique et émotionnelle ; c’est pourquoi on se doit d’être vrai et authentique.

Cette transformation du métier a des conséquences sur l’économie locale. Il y avait 130 fabriques à Vallauris quand j’ai débuté. Aujourd’hui, c’est une remise en cause de la ville et de la profession. Le métier de céramiste perdure mais la difficulté est de se faire connaître et sortir du cadre. La voie est alors la création et on se doit pour cela de maîtriser le métier, bien plus que par le passé. La collaboration avec les designers est une réussite car ils sont constamment à l’affût des tendances et des nouvelles idées. Le métier devient donc beaucoup plus élaboré et passionnant pour celui qui est inventif, et se remet en question en permanence avec chaque nouveau projet. C’est ce que j’aime aussi et le plus bel exemple fut mon travail avec les pyramides des âges. Je ne savais pas si j’y arriverai, mais j’étais le seul à avoir relever le défi ; et j’ai baigné dans les difficultés techniques nuit et jour pendant 5 mois, en trouvant des solutions avec mon expérience. Au final, ce fut des pièces étonnantes qui résument tout le savoir-faire d’une carrière et d’un métier. J’ai encore la première pièce, la pyramide du Japon, qui est sortie cassée du four au moment du refroidissement et je la montre en exemple à mes élèves pour leur perfectionnement.

Mon regard sur la société de consommation reste optimiste car, même si la plupart des clients cherchent aujourd’hui la facilité, il y a encore une clientèle qui privilégie la qualité. C’est vrai qu’il y a une perte de valeur par rapport aux objets. Beaucoup de jeunes n’attachent plus d’importance au service de table venant de leur grand-mère par exemple, et qu’ils garderont toute leur vie après leur mariage. Cette tradition est remplacée par le plaisir dans l’immédiateté. Mais il y a aussi un retournement et je sais que le beau travail, comme un beau bijou, trouvera toujours preneur. Peut-être est-ce dû à la situation économique actuelle… Une pièce unique a une valeur affective inestimable et on la gardera toute une vie. C’est pourquoi, je crois que le monde investira de plus en plus dans l’authenticité. Il y a un ami qui m’a fait faire un cadeau récemment, pour un acteur de cinéma aux Etats-Unis. Je lui ai tourné un plat qui est lié à son métier, avec écrit dessus son nom et une phrase de Cocteau.

Si je suis authentique, c’est grâce à mon métier. Je passe des heures dans mon atelier et pour faire grandir cette passion, j’ai dû faire abstraction de beaucoup de choses pour ne garder que le meilleur et l’essentiel. Aussi, je me sens plus près de la valeur humaine, du respect de la personne et de la relation, que des apparences et des jeux de rôles. La terre elle, ne ment pas. Elle apprend l’humilité. Je peux dire même qu’elle vous descend constamment de votre piédestal et ceci quelle que soit votre réussite et à toutes les étapes d’une carrière. Tous les maîtres céramistes l’affirment et on a toujours un pincement au cœur quand on ouvre son four car c’est la surprise, bonne ou mauvaise. Même en connaissant parfaitement tous les paramètres, la terre nous surprendra toujours. Et pourtant on fait le même geste, le même dosage mais il suffit d’une bulle d’air par exemple pour tout reprendre.

Il est important de reconnaître l’œuvre du céramiste, notamment quand elle est faite à quatre mains. Je suis sidéré quand tout ce travail reste dans l’ombre, et qu’on oublie de citer l’artisan qui l’a réalisé. Cette reconnaissance est fondamentale, sachant qu’il se met délibérément au service d’un projet alors qu’il peut consacrer ce temps à sa création personnelle. Qu’il soit respecté et reconnu pour l’œuvre commune afin de continuer la collaboration qui, dans ces conditions, sera formidable et pleine de succès.

Mon souci aujourd’hui est de transmettre ce savoir-faire et y donner du sens. Pour des jeunes passionnés, comme il est important d’avoir un bon maître d’apprentissage, qui puisse croire en leur potentiel et leur révéler leur don manuel qui se déploie dans ce métier ! Mais j’encourage mes élèves à toujours doser. Il ne faut pas être ambitieux très vite et brûler les étapes indispensables de l’apprentissage. Il faut persévérer, recommencer, mettre du cœur à l’ouvrage. Puis, quand on a acquis la technique dans ses doigts, écouter ses désirs et laisser sa personnalité s’exprimer à travers son art. Alors, persévérance et passion conduisent à éduquer nos mains qui deviennent le plus bel outil de travail et apportent un plaisir permanent.

En conclusion, on devient authentique en donnant naissance à des objets et des formes de toutes pièces qui racontent la vie, la personne qui les fait et celles à qui cela est destiné. Par un tour… de magie ! ”

Propos recueillis lors d’une interview réalisée à Vallauris le 22 juillet 2017

A propos de Carine Mouradian

J’ai à cœur de révéler le luxe authentique, à travers le portrait des passionnés que je rencontre. Avec leur créativité sans limites, leurs convictions profondes et un savoir-faire entre tradition et modernité, ils oeuvrent au quotidien pour construire la plus belle et la plus touchante expérience client.

Laisser un commentaire

WordPress Backup